Choisir son chiot

Choisir son chiot

Un nouveau venu, ça se prépare !

Vous avez décidé d'acquérir un chiot? 
Et bien félicitations! 
Mais est-ce que vous vous êtes posé les bonnes questions?



1. QUEL SERA L'ASPECT PHYSIQUE DE VOTRE CHIOT A L'AGE ADULTE ?

Il faut savoir que la Fédération Cynologique Internationale reconnaît 341 races de chien.
Même si la plupart ont déjà une idée du choix de la race, il faut cependant faire attention au "coup de cœur", au "coup de mode" ou encore "coup de tête".
L'acquisition d'un chiot est un choix qu'il ne faut pas faire à la légère.
En effet, outre les changements que ce chiot va apporter à votre vie, il faut avoir conscience qu'il va vous accompagner pendant approximativement 12 ans. Et oui ! 12 années de complicité...
L'aspect physique joue sur plusieurs tableaux : la taille, le poids, le pelage.
Quelle sera donc la taille de votre chiot une fois adulte ?
Un chien de grande taille n'aura pas les mêmes besoins qu'un chien de petite taille.
Il prendra plus de places dans votre maison/appartement et aura besoin de se dégourdir les pattes plusieurs fois dans la journée...
Et ce n'est bien évidemment pas parce que vous vivez dans un appartement que vous devez vous orienter vers des races plus petites.
Si vous disposez d'assez de temps pour le sortir selon ses besoins alors ce chien ne sera pas plus malheureux qu'un autre... Il passera même peut être beaucoup plus de temps avec son maître que ceux qui ont la facilité d'avoir un jardin.
Tout est donc une question de perspective et d'investissement.
Cependant, dans la plupart des cas, grands chiens, signifient masse musculaire plus importante.
Si vous avez des enfants en bas âge chez vous ou dans votre entourage, il faudra vous demander si vous aurez la patience et la rigueur de mettre en place l'éducation nécessaire au bon déroulement de la cohabitation.
Les enfants sont les premières victimes de morsures de chien et le risque de blessure au niveau du visage et du cou est plus important que pour les adultes.
Ces accidents se manifestent, car les enfants n'ont pas conscience de certaines consignes de sécurité, les parents laissent sans surveillance leur progéniture avec le chien, le chien ne sait pas ce qui est permis ou interdit et la liste pourrait s'allonger.
Un simple saut d'un chien adulte sur un enfant, pourrait avoir des conséquences physiques et psychologiques graves.
Cela ne veut pas dire que les chiens de petite ou moyenne taille seront moins dangereux.
Tout est une question de compréhension et d'éducation... Mais il faut bien admettre que les grands chiens font plus de dégâts.
Pour finir, certaines races demandent aussi beaucoup plus d'entretien que d'autres.
Un chien à poil court sera plus facile à entretenir qu'un chien à poil long qui demande un brossage récurrent ainsi que des rendez-vous chez le toiletteur.

2.
 QUEL SERA L'ASPECT COMPORTEMENTAL DE VOTRE CHIOT ?

Cette question est bien la plus difficile de toute !
Certains diront qu'un chien reste un chien, qu'il aboie, remue de la queue ou encore perds ses poils... Tout simplement !
Mais à force de sélections, la race donne malgré tout une bonne indication sur ce que seront les aptitudes de votre chiot, notamment si on se réfère aux aptitudes de travail (sports canins, berger, sauvetage, chasse etc.)
Il n'est pas rare de rencontrer des bergers hyperactifs ou des chiens de chasse ayant le nez perpétuellement au sol...
Au moment de choisir la race de son chiot, il est alors conseillé de se renseigner sur les caractéristiques de celle-ci.
Cependant, il ne faut pas que les descriptions quant au tempérament des chiens de race soient prises à la lettre.
Beaucoup de propriétaires sont déçus, car les portraits qu'ils ont pu lire dans les livres ou encore sur internet ne sont pas des références exactes.
Et heureusement ! Car chaque chien est différent et possède sa propre personnalité.
Il parait évident que si vous êtes quelqu'un de sportif et que vous souhaitez un chien qui vous accompagne lors de vos footings, que vous allez devoir vous diriger vers une race adaptée à votre mode de vie, qui pourra sans problème courir à vos côtés.
Mais même si votre choix se porte vers une race adaptée selon plusieurs critères, plusieurs chiots de cette race auront surement leur propre tempérament.
Ainsi pour revenir à l'exemple du jogger, le chiot le plus dynamique sera surement le meilleur choix.
C'est pour cela qu'une fois les renseignements pris, la race choisie, il faut se pencher sur le chien qui vous correspondra le plus dans une portée.
Loin de vous faire lire des phrases toutes faites, il faut observer la petite meute se trouvant devant vous.
Observer les chiots dans leurs jeux entre frères et sœurs est un bon moyen de se faire une petite idée.
Durant cette observation, vous allez voir se dessiner plusieurs caractères.
Nous ne parlerons pas de dominance car nous n'aimons pas ce terme qui se montre assez réducteur. 
Mais nous dirons qu'il y aura des chiots plus déterminés, explorateurs, solitaires ou moins téméraires, etc.

Il est donc primordial de se faire accompagner par un éleveur compétent qui vous proposera surement des chiots très équilibrés... Ce qui ne rendra pas le choix facile.
Si celui-ci est investi, il vous dirigera vers le chiot le plus adapté à votre environnement.
D'où l'importance, malgré l'impatience palpable d'acquérir un nouveau compagnon, de se renseigner sur différents élevages. Malheureusement, tous les éleveurs ne sont pas à recommander.
Vous pouvez également vous faire accompagner par d'autres professionnels du milieu canin.
Il faudra tout de même garder à l'esprit que le chiot choisi va encore grandir et que même si vous avez pu voir certaines tendances caractériels, l'éducation et l'environnement peuvent rendre un chiot calme et docile complétement agité et ingérable.
D'où l'importance que votre chiot puisse se rendre dans un centre d'éducation où il pourra se socialiser et apprendre ce que son maître attend de lui de manière claire et précise.


Quelles races de chiens me correspondent? : TEST 1 TEST 2
Ces tests ne sont pas à considérer comme une science exacte mais se montre assez sympathique.


3. QUEL EST LE COUT QUANT A L'ENTRETIEN DE VOTRE CHIEN ?

Acheter un chien n'est que le début d'un investissement.
Bon nombre de personnes acquièrent un chiot sans vraiment calculer les frais que cet achat engendrera par la suite.
Tout d'abord, outre le panier, les gamelles, la laisse, le collier et les jouets, il y a la nourriture.
La nourriture est un budget assez conséquent selon la race.
Nous vous recommandons une alimentation sèche comme les croquettes de qualité supérieure.
La nourriture conçue spécialement pour les chiots possède un niveau nutritionnel et une digestibilité élevée qui permettra de garantir une alimentation saine et équilibrée.
Cependant, plus vos croquettes seront de qualité et plus le prix sera élevé.
Ensuite, il y a assurément les frais vétérinaires qui portent sur la vaccination (maladie de carré, hépatite, parvovirose, leptospirose, rage ou encore la toux du chenil en cas de séjour en pension), sur la vermufigation (une fois par mois jusqu'à 6 mois puis 2 fois par an) qui protégera votre compagnon des vers digestifs, sur les traitements antiparasitaires qui sont conseillés une fois par an pour lutter contre les puces, les poux et les tiques, sur la castration chez le mâle qui réduit nettement les comportements de fugue et de vagabondage ainsi que l'apparition des tumeurs testiculaires... Ou sur la stérilisation chez la femelle qui réduit le risque de tumeurs mammaire, supprime les pertes de sang, les lactations nerveuses...
D'autre part, il y a également les frais liés à l'éducation.
Les centres d'éducation permettent de socialiser le chiot de manière contrôlée afin qu'il puisse jouer avec ses congénères ou encore acquérir des facultés d'adaptions dans des milieux inconnus. 
Ils permettent aussi de vous accompagner dans les petites difficultés quotidiennes (propreté, destruction...)

Ceux qui le souhaitent peuvent par la suite instaurer un schéma d'éducation adapté à leurs besoins.
Vous devrez peut être aussi prévoir un budget quant au pelage du chien. 
Ainsi, des visites chez le toiletteur seront nécessaires (une à deux fois par an).
Pour finir, plus de 60 000 chiens et chats sont abandonnés chaque année. Ce qui équivaut à environ 165 animaux par jour.
Et c'est pendant les périodes de vacances que le nombre d'animaux recueillis par les refuges est le plus conséquent.
Si personne ne peut le garder durant vos départs, il faudra surement penser aux frais qu'engendre un séjour en pension.
Vous l'aurez compris, un chiot, c'est une responsabilité.
Mais au-delà de tout ça, il vous promet une partie de votre vie riche en tendresse et en émotions.


4. OU ACHETER VOTRE CHIOT?

Beaucoup d'articles traitent des raisons pour lesquelles il faut éviter d'acheter son chiot dans une animalerie ou via des sites internet.
Cependant, ces articles ne sont pas assez connus, nous allons donc premièrement nous y attarder de manière visuelle.



Cette vidéo poignante est le reflet des conditions inhumaines dans lesquelles les chiens/chiots sont traités.
En achetant un chiot en animalerie, vous alimentez ces usines.
Il nous arrive tous de nous promener en animalerie ou de surfer sur internet et de craquer sur ces chiots si adorables.
Mais ce que vous ne voyez pas, c'est que ses chiots souffriront probablement de problèmes comportementaux graves (syndrome de privation sensorielle, HS/HA, sociopathie etc.)
Ce sont souvent des chiots sevrés trop tôt de manière brutale , craintifsmalades, qui sont issus de consanguinité ou encore de croisements vendus comme des races avec des conditions de transports et de "stockage" désastreuses.
Néanmoins, si vous avez déjà fait une acquisition en animalerie, ces troubles ne sont pas incurables et des professionnels sont là pour vous accompagner.
Cela demandera surement beaucoup d'investissement et il vous faudra peut être accepter de nombreuses séquelles.

Privilégiez donc les éleveurs !
Un chiot qu'on achète chez un éleveur sera identifié, primo-vacciné et vermifugé.
De plus, un éleveur connait rigoureusement son rôle vis-à-vis de la socialisation.
Il habituera le chiot dés son plus jeune âge à être manipulé, à côtoyer des stimulations riches et diverses.
Il connaîtra aussi avec beaucoup de précisions sa portée et pourra à travers son expérience vous orienter vers le chiot le plus adapté à votre demande.
De surcroît, un bon éleveur aura à cœur la sélection afin de réduire certaines tares et maladies génétiques (Ex : dysplasie des hanches).
Vous aurez également l'assurance de connaître l'arbre généalogique de votre chiot et ainsi connaître ses origines.
Mais comment trouver un éleveur compétent ?
Il faudra sans doute visiter plusieurs élevages. Et ce même si vous trépignez d'impatience,
Il vous faudra, vous renseignez du nombre de races qu'il élève. Choisissez de préférence un éleveur à une ou deux races.
Il sera surement plus investi et connaîtra mieux sa souche qu'un éleveur multi-race.
Observez l'environnement dans lequel les chiots ont évolué (L'hygiène des locaux, endroit situé à la campagne ou en ville, propice à une bonne socialisation etc.) et demandez à voir les parents des chiots.
(soyez indulgent si la mère se repose après un allaitement éprouvant)
Il faudra qu'ils soient tous les deux parfaitement équilibrés et qu'ils ne montrent aucun signe de méfiance ou d'agressivité.
Si le père vient de l'extérieur, demandez à voir une photo.
Pour finir, un bon éléveur aimera son métier... Il en parlera avec passion et cela fera ressentir son amour des chiens.


Après tous ces conseils, vous ne pouvez plus vous tromper.
N'hésitez pas à nous envoyer des photos de votre nouveau compagnon...
À bientôt pour un nouvel article !


Venez nous rejoindre sur FACEBOOK


Copyright © 2014 Domaine de Ghanna  |  Tous droits réservés